Diaverum poursuit son développement au Maroc avec l’acquisition du Centre de Néphrologie et d’Hémodialyse de Meknès (C.N.H.M) et du centre d’hémodialyse El Basma (Basma).

Le Groupe Diaverum, présent aujourd’hui dans 24 pays en Europe, Afrique, Amérique Latine, Asie et Moyen Orient, consolide son développement au Maroc après deux premières acquisitions de qualité à Marrakech et à Agadir.

L’acquisition de ces deux établissements sur Meknès confirme et consolide l’engagement de Diaverum à s’investir dans la prise en charge de qualité que propose le Royaume du Maroc. Le C.N.H.M et Basma répondent une fois encore à des standards médicaux et pratiques de soins remarquables que le groupe va, avec les équipes existantes, renforcer et soutenir durablement.

Centre de Néphrologie et d'Hémodialyse de Meknès (C.N.H.M)

Le Docteur El Hocein Dkhissi, fondateur des deux centres, appartient au petit groupe de néphrologues du Royaume du Maroc, qui ont bâti ce que la néphrologie et la dialyse sont aujourd’hui au Maroc. Il fait partie des praticiens qui font de l’intérêt des patients et de la qualité de leur prise en charge leur priorité dans un environnement de santé désormais appelé à se structurer.

« Je me réjouis de cette intégration au sein du Groupe Diaverum et des valeurs professionnelles que nous partageons. J’ai toujours été animé dans ma carrière par une curiosité et une soif d’apprendre autour d’une discipline passionnante car prenant en charge le patient dans sa globalité. Je conserve toujours en moi cette curiosité d’esprit de travailler avec une entreprise internationale avec laquelle nous allons continuer de grandir ensemble mutuellement », déclare le Docteur Dkhissi.

Centre d'hémodialyse El Basma

« Après deux années où nous avons été fortement mobilisés par la pandémie Covid-19, nous sommes fiers de réaliser cette nouvelle étape de notre développement au Maroc et espérons contribuer à l’amélioration continue de la prise en charge des patients insuffisants rénaux dans le Royaume du Maroc, dans un système de santé élargissant la couverture santé proposée aux patients relevant actuellement du dispositif Ramed », ajoute Hervé Gourgouillon, Vice-Président pour la région de Diaverum.

« L’esprit d’équipe fait partie de notre A.D.N. et le plaisir que nous avons déjà de partager avec nos équipes de Marrakech et d’Agadir va s’enrichir encore avec les équipes de Meknès. Nous espérons créer une émulation entre toutes les générations de nos équipes notamment néphrologiques, qu’animera le Docteur Dkhissi », commente Charles-Alexandre Thévenin, Directeur des Opérations et des Ressources Humaines.

Le CNHM et Basma emploient aujourd’hui une équipe pluridisciplinaire prenant en charge plus de 260 patients insuffisants rénaux chroniques. « C’est avec une grande fierté que j’accueille toutes les équipes avec laquelle nous avons hâte de travailler. Meknès, ville historique, nous ouvre les portes d’une nouvelle région au Maroc et annonce, nous l’espérons, de nouveaux développements dans les mois à venir », conclut Toon Keupink, Directeur Général.

Dernières actualités

Diaverum cède sa clinique de transplantation ITAC en Argentine et quitte le pays
Diaverum cède son activité de soins néphrologiques en Argentine au Groupe Olmos

Croissance

Diaverum consolide son développement au Maroc